Dans ses deux premiers numéros, il a fait la part belle à Gaëtan Caputo et Aka Mr Grey, des artistes que nous représentons. Mais ce n’est pas seulement pour cette raison qu’on vous parle aujourd’hui d’Apologie. C’est aussi parce que cet « objet imprimé non identifié » est une vraie belle surprise de la presse gratuite. On vous fait découvrir ?

Apologie, presque un livre

Apologie est un magazine gratuit pas comme les autres. Déjà par la qualité de l’objet. Presque un livre. Papier glacé, mise en page épurée, cohérence graphique, qualité des images, prise en main agréable. Et, atout non négligeable, très peu de pubs. Juste assez pour payer la publication et que le magazine reste gratuit. Ensuite par la ligne éditoriale. Variée mais pas fourre-tout ni fouillis : architecture, art, photo, lifestyle, portraits… Volontairement subjective, elle se résume à un objectif, une envie : « apporter sur un plateau des histoires comme on ne vous les a jamais racontées, par le texte et par l’image. Ce que nous voulons, c’est que ça dépote, que ça vous emporte et vous emballe. Pas question de donner des leçons, ni de vous dire quoi penser d’un sujet. L’idée est de publier des histoires qui nous plaisent, de les traiter comme on aurait aimé les voir traitées, et de les partager. » Autre particularité et non des moindres, le contenu est en parti collaboratif. Autrement dit, si vous souhaitez proposer un sujet, des textes, des photos, c’est possible : « Nous ne demandons rien de mieux que de vous ouvrir nos colonnes et de publier VOS histoires. Pour peu qu’elles nous plaisent aussi… »

Tout jeune encore, Apologie a sorti son premier numéro en juin 2015. A l’époque, l’équipe songeait à présenter un sujet sur la Villa Cavrois. Sans se précipiter. Et avec un peu d’appréhension. On la comprend. Mais l’ouverture imminente de la Villa l’a obligée à boucler très vite le premier numéro et à se lancer dans l’aventure sans tergiverser. Le pari est réussi et, avec une publication tous les quatre mois, Apologie se prépare aujourd’hui à sortir son numéro 3.

Bientôt un numéro 3 !

Tiré à 10 000 exemplaires, Apologie est distribué dans des lieux choisis de la région du Nord (pardon… des Hauts de France !) en passant par Marrakech ou Cannes. Sans préjugés mais en portant une attention toute particulière à l’attention que ces points de diffusion lui porteront aussi. Alors si vous ne voulez pas manquer le prochain numéro, vous trouverez ici la liste des lieux où vous pourrez le trouver. Soyez prêts, c’est pour bientôt !