La 19ème édition de Paris Photo a ouvert ses portes au Grand Palais le 10 novembre dernier.
Première foire de photographie au monde, réunissant plus de 140 galeries de 33 pays, on pouvait y voir des œuvres historiques, des travaux contemporains et y rencontrer des éditeurs internationaux.

C’est le lendemain de l’ouverture, jour réservé aux collectionneurs, qu’on est allé découvrir les nouvelles tendances et les œuvres des stars de la photo, et qu’on est parti à la rencontre des artistes prometteurs et des galeristes influents.

Mais trop de monde, trop de foule (trop de collectionneurs !) et au final une impression contradictoire : frustration parce qu’on n’y voyait rien, et saturation parce qu’on voyait trop souvent la même chose…

Trop de monde,
trop de foule

Richard Avedon,
In The American West

On était tout de même content de revoir le travail de Richard Avedon : In The American West. La photo présentée était celle d’un boucher tenant entre ses mains la tête décomposée d’un boeuf. Une image très forte qui nous a donné envie d’aller revoir cette série.

L’intérêt de ce type d’expositions, c’est de voir les tendances (…), mais il est rare de découvrir de nouveaux talents

On a pu discuter avec Flatland Gallery, une galerie néerlandaise basée à Amsterdam et qui représente notamment Erwin Olaf. L’intérêt de ce type d’expositions, c’est de voir les tendances, ce qui se vend.

Mais il est rare de découvrir de nouveaux talents car ce sont souvent des artistes majeurs qui y sont présentés et certaines de leurs oeuvres avaient même déjà été exposées quelques semaines plus tôt à Art Paris. C’est peut-être le point un peu négatif de tout cela, pas vraiment de surprise.

Dennis HOPPER
Miron ZOWNIR
Trent PARKE

En raison des tristes évènements de la semaine dernière et des risques liés, la foire a dû fermer prématurément ses portes dimanche dernier…

Les 28 et 29 novembre quelques galeries parisiennes proposeront un rattrapage pour ceux qui n’auraient pas pu venir avant.
Elles exposeront en effet dans leurs propres espaces l’accrochage qu’elles avaient imaginé pour la foire.
Allez-y si vous en avez l’occasion !

Burk UZZLE